dimanche 21 décembre 2014

Le jour où j'ai appris à vivre




Parce que l' « on ne réalise la valeur de la vie que lorsque celle-ci est menacée », pour son nouveau roman, Laurent Gounelle (voir notre article précédent : Le philosophe qui n'était pas sage) a choisi un scénario où un être se retrouve soudain en suspension, entre une vie pavée de morosité, de lutte et de lassitude et une mort pointant le bout de son nez à travers la déclaration intempestive d'une diseuse de bonnes aventures.



A la recherche du bonheur, Jonathan, va alors traquer son désir de vie, d'abord sous la forme banale de plaisirs vites assouvis, puis sous une forme plus profonde, à travers une satisfaction de soi retrouvée dans son métier d'assureur, dans son rôle de père et dans sa vie d'homme.

Une quête fidèle au style de l'auteur, ponctuée de philosophie et sagesse ancestrales, de thérapie brève et de découvertes scientifiques, qui apporte une nouvelle bouffée d'oxygène au lecteur.



Un bon cadeau à offrir à Noël ou à s'offrir à soi-même !